le-blog-de-maxence.fr
Image default
Maison

Aérer sous le toit : 2 choses à faire

Notez cet article

Il y a deux manières de ventiler les combles. Il faut le faire, car il diminue les mauvaises odeurs de moisissure, de fumées, des vapeurs d’eau, etc. Il y a la manière naturelle et il y a ce que l’on appelle la ventilation mécanique ou la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée).

Une ventilation de comble perdu accompagnée d’une bonne isolation

Les astuces qu’il faut connaitre sont très simples. Il faut savoir où sont situés les airs sales et propres, où faire sortir l’air vicié et comment aérer le toit. Les deux types de ventilation ont besoin de ces astuces pour bien fonctionner. Toutefois, pour que la ventilation de comble perdu soit efficace, elle doit être impeccablement isolée par des spécialistes de l’isolation thermique qui vous proposent les travaux à seulement 1 €. Ce soutien de l’Etat est aussi accessible dans les environs de Nîmes (30.000), cette ville au sud de la France, plus exactement dans la région occitane, célèbre pour ses constructions antiques romaines comme les arènes et les amphithéâtres.

L’aération par la manière naturelle est une méthode simple et logique et ne nécessite aucun matériel spécifique. Elle convient bien à une maison qui se situe en campagne, à la montagne ou dans une zone non polluée. Vous pouvez utiliser la VMC si vos ouvertures sont trop petites ou insuffisantes, mais surtout si vous habitez dans une région industrielle ou pollué, car elle extrait l’air sain pour le diffuser dans l’habitation.

Une aération naturelle ou mécanique, que choisir ?

L’aération naturelle

La ventilation naturelle est la plus utilisée puisqu’il suffit d’ouvrir toutes les fenêtres de la maison, mais on oublie souvent les combles. En effet, pour que cette pièce n’altère pas la qualité de l’air à l’intérieur elle doit aussi avoir une ouverture. Les velux sont les solutions les plus courantes, car ils sont assez faciles à installer et pratique à l’utilisation, grâce à leur système directement incrusté au toit.

On peut aussi mettre des lucarnes, à condition d’avoir un toit en pente (au moins 30°). Elles sont visibles de l’extérieur, c’est pourquoi l’on croit que « les maisons ont des yeux ». En fait, ce sont les fenêtres pour les combles.

En plus de l’aération, ces différentes fenêtres permettent de faire entrer la lumière dans la pièce, un avantage indéniable pour lutter contre l’humidité.

La disposition des différentes salles d’une maison doit être bien agencée et les fenêtres doivent être installées de manière logique. Ces dernières, en étant ouvertes, vont laisser circuler le vent partout dans la maison jusqu’aux combles perdus, une pièce qui doit aussi être aérée par l’intermédiaire de petites fenêtres.

La VMC

La VMC est un matériel divisé en 2 parties : le caisson et la bouche (source d’aération). Elle est très efficace pour renouveler l’air dans la maison en chassant la pollution et les mauvaises odeurs.

Elle possède le même principe que la ventilation naturelle, mais au lieu d’avoir des fenêtres comme entrée et sortie d’air, il faut installer la bouche du matériel en hauteur, généralement au dessus de la porte ou en face. Si vous voulez l’installer dans une salle en L, veillez à le placer dans l’angle de la pièce pour que toutes les parties soient bien aérées.

Il y a 2 types de VMC qu’on peut installer dans les combles : celui à simple flux composé d’extracteur électrique et celui à double flux muni d’échangeur de chaleur.

Autres articles à lire

Tout savoir sur le courtier en énergie

Journal

Quelle est la meilleure option, foyer ouvert ou poêle ?

Claude

Quand changer de matelas ?

Tamby

Comment redonner vie à votre toiture ?

Tamby

Quelles sont les meilleurs types de bois choisis pour le revêtement de sol ?

Tamby

Les 4 étapes pour la pose de gazon synthétique sur terre

Claude