le-blog-de-maxence.fr
Image default
Enseignement & formation

Tout savoir sur l’expertise comptable

Notez cet article

L’expert-comptable met ses compétences au service des entreprises qu’il accompagne au quotidien. Il livre des conseils de gestion et aide à la prise des décisions financières. Ces informations peuvent vous être utiles si vous projetez d’exercer cette profession.

Quelles études faire pour devenir expert-comptable ?

Il faut s’armer de patience et de persévérance pour exercer le métier d’expert-comptable. Et pour cause, il faut compter huit bonnes années d’études après le bac pour décrocher le diplôme d’expertise comptable (DEC) qui est nécessaire pour exercer cette profession. Trois épreuves sont à prévoir à l’issue d’un stage rémunéré de trois ans en cabinet d’expertise comptable : la rédaction et la soutenance d’un mémoire, une épreuve écrite sur la révision contractuelle et légale des comptes et une autre sur la réglementation professionnelle et la déontologie de l’expert-comptable. Faire ses études dans une école de comptabilité à Paris est certainement l’option la plus recommandée en raison de l’existence de nombreuses entreprises qui offrent la possibilité d’effectuer un stage.

Pour obtenir le DEC, l’étudiant doit d’abord passer le diplôme de comptabilité et de gestion (DCG) de niveau bac+3, ensuite le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) de niveau bac+5. Il est également possible de passer un master en comptabilité, contrôle et audit (CCA) au lieu du DCG. Plus généraliste, le cursus en CCA offre d’autres débouchés que l’expertise comptable. Pour pouvoir passer le DEC, les titulaires du master CCA doivent avoir deux unités d’enseignement du DSCG validés. Il est possible de valider l’équivalence jusqu’à deux ans après le début du stage du DEC.

En quoi consiste la profession d’expert-comptable ?

L’expert-comptable porte plusieurs casquettes. Il accompagne et conseille les entreprises dans toutes les démarches liées à la comptabilité et aux finances, mais aussi dans le choix de leur statut quand elles sont à leur stade de constitution. Ce professionnel intervient donc dans des domaines variés, notamment la présentation des comptes de campagne, les investissements financiers, la délivrance de visa fiscal ou l’assistance au comité d’entreprise.

Un expert-comptable gagne entre 50 000 et 120 000 euros brut par an et peut travailler dans une entreprise ou se mettre à son compte. Dans ce dernier cas, il est présent auprès de certaines de ses entreprises clientes, alors que d’autres sociétés préfèrent une aide plus discrète. Le travail peut parfois se faire par téléphone, courrier ou e-mail.

Qu’il soit stagiaire, salarié ou indépendant, l’activité de l’expert-comptable est régie par un code de déontologie qui dicte ses obligations envers ses clients et les autres membres de la profession. S’il est autorisé de démarcher les clients de ses confrères, il ne peut le faire avec un procédé déloyal. Une lettre de mission mentionnant la durée et la nature de l’intervention, et qui fait office de contrat, doit être signée par l’entreprise et l’expert-comptable pour officialiser leur collaboration.